Reflexion – alimentation en transition

Une table de réflexion a été organisée lors de la soirée « alimentation en transition » du 17 Septembre.

L’objectif du « coin réflexion » était de se questionner autours du circuit alimentaire en ayant une approche globale et de transition. Comment créer plus d’autonomie alimentaire à Bruxelles? Différents acteurs (citoyens, représentants d’associations et collectifs) étaient présents pour alimenter la discussion.

Une présentation de la chaine/circuit alimentaire a été proposée et analysée en guise d’introduction. Ce circuit permet de comprendre les étapes d’un cycle allant de l’assiette du consommateur à la terre fertile de l’agriculteur. Au fil de la discussion, ce circuit alimentaire a été complété :

consommation

Il y a une multitude d’initiatives qui existent ou se créent à chaque niveau du circuit. Il a été souligné l’importance d’une diversité de ces initiatives à chaque niveau pour augmenter la résilience du système global. Par exemple, les GAC, GASAP, achat de paniers bio, marchés produits locaux,… augmentent la résilience de nos modes de distribution plutôt que de se concurrencer.

Une approche complète de l’assiette est primordiale pour comprendre les interdépendances entre tous les acteurs du système global.

Nous nous sommes donc posé la question : Comment solidifier et solidariser les maillons de la chaine ? Une discussion s’en suit. Il semble essentiel de renforcer les liens entre tous ces acteurs pour éviter l’isolement et favoriser la solidarité. Pour cela, il faut augmenter la visibilité des initiatives ! Mais, comment augmenter la contagion ? Il faudrait susciter l’envie et le sentiment de pouvoir soi-même – être acteur !

Un questionnement sur la collaboration avec le pouvoir politique (Bottom Up & Top Down) a été abordé. D’autres questions ont également été posées, par exemple comment obtenir des moyens financiers ? Quid de l’impact de la transition sur le politique ? sur le citoyen ?

En conclusion, quelques idées/pistes d’actions ont été retenues :

  • Renforcer les liens entre les initiatives
  • Augmenter la visibilité des initiatives de transition via le bottin/carte sur le site internet
  • Créer des zones géographiques sur la carte pour bien distinguer les zones d’action des contrats de quartier, Quartiers durables citoyens,…
  • Humaniser les échanges, les liens (rencontres entre les personnes, visites,…)
  • Organiser des rencontres expérimentales entre des initiatives (échange d’expériences sur le terrain)
  • Soutenir les initiatives qui existent déjà
  • Agenda online et offline (dans l’espace public)
  • Mettre en place des plaquettes d’infos à disposer dans tous les lieux qui ont une activité en lien avec l’alimentation en transition
  • Réfléchir à de nouvelles initiatives socio-économiques (nouveau groupe/pétale ?)

Bientôt un groupe ‘alimentation’ pour Ixelles en Transition ?

Intéressés de continuer la réflexion collective sur comment créer plus d’autonomie alimentaire à Bruxelles et initier et soutenir des projets locaux dans cette perspective?  Contactez xltransition@gmail.com . Avec la manifestation de deux personnes moteurs le processus de formation du groupe / pétale alimentation sera lancé.

Infos et liens pour aller plus loin dans la réflexion: 

Transition et Alimentation Locale.  Dépasser la figure du citoyen consommateur. Nicolas Pieret Asbl Barricades 2012

Advertisements

Une réponse à “Reflexion – alimentation en transition

  1. Pingback: Retour Soirée Alimentation en Transition | Ixelles en Transition·

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s